RSS 2.0 twitter facebook
Vous êtes ici : Accueil » TICC » Exercices et ressources » Transformer son ordinateur en serveur

Transformer son ordinateur en serveur

D 21 octobre 2013     H 08:01     A Martin Rass     C 0 messages


agrandir

Quel intérêt de transformer son ordinateur en serveur ?

Nous ne nous intéressons ici qu’à un seul usage, c’est de tester un site dans un environnement local avant de sa mise en ligne. Lorsque la plupart des sites perso étaient encore des sites statiques, on avait juste besoin d’un navigateur pour visionner les pages html qu’on avait préalablement écrites dans un éditeur texte [1] ou WYSIWYG (what you see is what you get) - depuis que les sites dynamiques - gérés par des CMS les ont remplacés, nous avons besoin d’un comportement serveur qui simule l’association entre base de de données (contenus, scripts) et fichiers modèles de pages et binaires pour pouvoir afficher notre site.

Selon la plateforme (WAMP for Windows, LAMP for Linux, MAMP for Mac) - trois logiciels existent, qui sont relativement simple à mettre en place, voire utilisent ce qui fait partie du système d’opération [2].
Dans ce qui suit, nous nous occupons de WAMP et Windows, couple plus problématique que les autres, Windows 7, il paraît qu’avec 8 c’est pire.

N.B. cliquer sur les images pour les agrandir

WAMP

L’installation et fonctionnement

Vérifiez d’abord les services et prestations de votre hébergeur [3] pour installer la version qui vous permet de simuler le serveur sur lequel votre site va se trouver ensuite.
Après vérification, nous installons WAMPSERVER (32 BITS & PHP 5.3) 2.2E, ça nous évite aussi de faire toutes les modifications préconisées en cas d’installation de la version 2.4 et nous restons en 32bits pour l’instant.
Eventuellement nous avons besoin de Visual C++, qu’on peut toujours installer de manière préventive, car sans cela WAMP refuse de se lancer. On commence donc par Visual C++ puis l’installation de Wamp.
Il faut outrepasser tous les avertissements de windows, éventuellement lors du processus d’installation Wamp vous demandera d’indiquer le navigateur par défaut. Je conseille Firefox, à installer au préalable, s’il n’est pas déjà présent sur votre ordinateur.
Navigateur par défaut
Il se peut que malgré le lancement du serveur son icône ne passe pas au vert.

raccourci wamp

Essayez de lancer/relancer, mettre en ligne par le menu contextuel qui s’ouvre avec un clic droit, si vous obtenez ce message
avertissement
vous êtes bon pour désinstallation WAMP (via panneau de configuration - Programmes - désinstallation) et réinstallation (et prières).
À la deuxième tentative ça devrait marcher.

Choix 1

Commencer à zéro

Nous récupérons le CMS sur son site de téléchargement, dans notre cas c’est SPIP3, le dézippons et le glissons/copions dans le répertoire www directory de WAMP [4]

SPIP vers WWW directory (Wamp)

Après avoir effectué cette opération, vous pouvez ouvrir la page de vos installations et projets

Vous y retrouvez les info PHP, mysql et dans vos projets le racourci vers la page SPIP

En cliquant sur spip, vous trouvez votre site en travaux, puisque Spip n’est pas encore installé

en travaux

pour lancer le processus d’installation, il faut rajouter "ecrire" (sans accent) à l’URL de la page et appuyer sur la touche entrée

Spip install

puis suivant

Choisissez MySql et rajoutez "root" dans la fenêtre suivante

Dans la fenêtre suivante, si vous n’avez jamais rien installé, n’apparaissent que les bases test et information_schema et mysql, il me semble
De toute manière vous créez une nouvelle base spip - je l’ai appelé "lettres-scpo new" pour effacer celle qui existait déjà sur mon ordinateur.
Puis suivant, apparaît la fenêtre

configuration

ou vous allez mettre les données de l’admin du site, puis va apparaître la l’étape 4, c’est terminé (dans un premier temps) et vous êtes invité d’aller sur la page "espace privé", c’est-à-dire l’interface publication du site pour créer et personnaliser votre site

Espace privé

Via le menu configuration, vous pouvez lui donner une identité, peaufiner l’installation et rajouter un grand nombre de plugins (squelettes, thèmes, etc.) - avant d’utiliser la page installation décrite dans l’annexe, informez-vous sur ce qui existe et le prérequis.

Espace privé

car tout nu ça se présente comme ceci

Mon site

Annexe

Vous pouvez aussi créer vos propres squelettes - de toute manière créez à l’intérieur de votre repertoire www/spip un dossier plugins et un dossier squelettes, ce dernier va servir aussi pour les personnalisations d’un jeu de squelettes déjà préfabriqué et fonctionnant comme plugin

à l’intérieur du dossier plugins, créez un dossier "auto"

Ouvrez maintenant dans le menu configuration, gestion des plugins - Ajouter plugins - vous cliquez en bas sur "ajouter", car une liste xml est déjà renseignée

Vous attendez avant de retourner sur la page, qui se présente comme ceci

Si vous avez oublié de créer les dossiers exigés (plugins, ou auto) - un message d’erreur comme ceci apparaît

Vous faites ce qu’on vous demande dans le repertoire SPIP dans www directory de WAMP (voir ci-dessus) et retournez sur la page

Pour certains plugins, la recherche proposée est aisée pour d’autres cela ne donne rien, il vaut donc mieux récupérer le lien du plugin souhaité sur sa pagesur le site et renseigner le champ prévu en bas de la page, surtout si on ne sait pas lequel choisir dans la liste.

Donc comme ici pour le squelette einsteiniumist

De toute manière, vous êtes obligé de lire l’article relatif (ici : Einsteiniumist à un jeu de squelette choisi pour savoir ce qu’il demande comme autres plugins pour pouvoir fonctionner.

Quand vous avez fini l’habillage, il ne reste plus qu’à commencer à remplir votre site. Créer des rubriques - écrire des articles, etc.

Choix 2

Récupérer un site existant

On peut être dans cette situation si on a déjà mis un site en ligne et

a) on veux le relooker, mais tester en ligne peut être dangereux ou mener à des résultats non souhaités, le tout au vu de tous - car votre site est publié.
b) on veut faire une mise à jour majeure du CMS (dans notre cas spip2 vers spip3)

Il faut donc créer sur Wamp une copie conforme du site en ligne et récupérer aussi sa base.

Etape 1 télécharger les fichiers SPIP localisé sur le serveur FTP

On utilise à cet effet un client FTP, par exemple Filezilla (multiplateforme comme firefox, d’où notre choix)

Dans le gestionnaire de site, on crée une nouvelle connexion FTP - nouveau site

en renseignant les champs avec les données fourni par l’hébergeur

Puis on se connecte

on cherche dans la fenêtre de gauche (locale) le répertoire www de Wamp, dans lequel il faudrait créer un nouveau dossier (lettres-scpo) pour ensuite pouvoir glisser tout le contenu de la fenêtre de droite (serveur distant) sur son ordinateur et déjà au bon endroit pour pouvoir l’utiliser dans Wamp. Retour à filezilla

Si le dossier créé n’apparait pas - rafraîchir l’affichage
Et on lance le transfert, selon la taille du site, on peut aller boire un café.

Ensuite il faut aussi récupérer la base de donnée du site - sur la page phpMyadmin fournie par votre hébergeur -

N.B. s’il y a une valeur dans la colonne perte, optimisez les tables en question avant d’exporter le tout - cliquez sur la valeur perte pour accéder à (puis recommencez)

Puis cliquez sur exporter - en bas de fenêtre choisisez une compression, par exemple zip puis cliquer sur exécuter

selon la taille, on sera obligé de modifier le fichier php.ini, car phpMyAdmin n’importe pas de base au dessus de 2MO. Il est accessible par le menu contextuel de WAMP

Cherchez upload_max_filesize dans

et changez la valeur 2M à votre convenance - au moins le taille de la base que vous avez récupérée (dans notre cas elle pèse 3,5 M, mais il vaut mieux un peu de marge, mettons à 10M)

Puis il faut redémarrer le serveur - restart all services
et ouvrir phpMyadmin via le menu contextuel de Wamp et cliquez sur "importer"

Vous voyez, ça indique moins que le 10 MO qu’on a autorisés
Mais avant de pouvoir importer, il faut créer une base du même nom (choisissez le même interclassement que celui de la base à importer, ici UTF-8 general-ci) - cf. un tuturiel complet concernant les basses MysQl sur Wamp

Puis ouvrez la base créée (qui est vide) et importez celle que vous avez récupérée sur le serveur de votre hébergeur, et normalement vous devriez obtenir ceci

Normalement tout est prêt (ou presque) pour faire fonctionner votre site existant en local sur WAMP - redémarrez WAMP

Dans votre répertoire www lettres-spo videz le dossier tmp et enlevez le fichier connect.php du dossier config, qui se trouve dans votre dossier lettres-scpo

Puis dans la page accueil du site (en travaux) ajoutez dans l’URL "ecrire", touche entrée, pour relancer l’installation

Arrivé sur la page basse MysQl - vous mettez root comme login et lassez le champ mot de passe vide - puis dans la fenêtre suivante vous sélectionnez la base "lettres-scpo" et puis c’est fini, vous avez une copie de votre site en ligne sur votre ordinateur, qui fonctionne avec le serveur WAMP installé et pouvez tester de nouvelles fonctionnalités sans mettre en danger votre site public

Annexe 2 - MAJ

Mise à jour du CMS

Avant de pouvoir faire la mise à jour automatique, il faut

  • Vider les caches - c’est-à-dire les dossier local et tmp - dans www directory/lettres-scpo
  • Vérifier la compatibilité des plugins installés avec spip3 (désactiver si nécessaire ou enlever et remplacer par le bonnes version dans le www directory/lettres-scpo/plugins/auto/
  • Mettons qu’on veux mettre en place un nouveau jeu de squelettes - il faut sortir aussi le contenu du dossiers squelettes - c’est-à-dire les pages-modèles modifié pour l’ancien jeu de squelettes - cela devient une nécessité si le jeu de squelettes utilisé sous spip2 n’est pas compatible spip3
  • Puis on récupère spip_loader.php et le copie à la racine de www directory/lettres-scpo
  • Ouvrir le projet lettres-scpo via localhost dans le menu contextuel de WAMP
  • Au lieu de "ecrire" rajouter spip_loader.php à l’adresse http://localhost/lettres-scpo/ - puis touche entrée
  • Si on vous dit que vous n’avez pas accès à cette page, remettez "écrire" connectez-vous sur l’espace privé et puis réessayez l’adresse http://localhost/lettres-scpo/spip_loader.php - vous devriez voir ceci

  • Laissez le processus aller à sa fin, vous serez rediriger ici :

  • Puis vous verrez ceci

  • Vous validez et laissez faire - suivez les instructions
  • Vous serez dirigé sur la pages gestion des plugins qui vous dit que tous les plugins par défaut ont été mis à jour
  • Maintenant vous pouvez ajouter de nouveaux, y compris le nouveau squelette, après avoir ajouter le "dépôt"

  • Cliquez sur mes plugins - ajouter plugins et pouvez faire ce qui est décrit dans choix un
  • Lorsque tous vos plugins sont installés et activé - vous visitez l’interface public pour voir ce que cela donne - suspense
  • Et le vrai travail de personnalisation commence


[1pour Mac c’est Textwrangler

[2chaque OS - sous UNIX ou LINUX comporte un serveur Apache

[3dans notre cas c’est le service I-medias de l’université de Poitiers

[4accessible par le menu contextuel - voir étape installation