RSS 2.0 twitter facebook
Vous êtes ici : Accueil » KKKultur » Arts frontaliers » Valie Export : Adversaires invisibles

Valie Export : Adversaires invisibles

D 21 mars 2012     H 09:17     A Martin Rass     C 0 messages


Toutes les versions de cet article : [Deutsch] [français]

agrandir

"L’intervention des médias change note vision de la réalité, les photos ne sont pas copies d’après nature. Chaque image est une construction."

Valie Export

"Valie Export est née en 1940 à Linz en Autriche. Elle vit et travaille à Vienne (Autriche) et Cologne (Allemagne). Son œuvre est protéiforme : photographies, dessins, écrits, films de fiction, films expérimentaux, films, vidéos, performances, installations... Proche des actionnistes viennois, son travail se distingue cependant de leurs pratiques par la radicalité de son propos féministe. Celui-ci se construit et s’affirme à travers la mise en « œuvre » du corps de l’artiste, qui questionne non seulement l’identité féminine, mais aussi l’emprise des codes sociaux, ainsi que la rigidité des normes sociales concernant, entre autres, les pratiques corporelles et sexuelles.

S’inscrivant dans la continuité de l’ « Expanded Cinema », Valie Export utilise et exploite son propre corps lors de performances et dans ses films et vidéos pour bousculer les codes cinématographiques ainsi que les modes de présentation du cinéma. Ses œuvres appellent à la réaction et à une prise de position du spectateur plutôt qu’à la contemplation esthétique de l’objet.
Valie Export a enseigné le Multimédia et la Performance à la Kunsthochschule für Medien de Cologne (Allemagne) jusqu’en 2005. Son travail a été exposé, entre autres, à la Biennale de Venise et à la Biennale de Moscou en 2007, au Camden Arts Centre (Londres), en 2004, et au Centre National de la Photographie (Paris) en 2003."

Source : Centre Pompidou

Dans la même rubrique

15 mars – Diamanda Galás

15 mars – Proust - A la recherche du temps perdu - pour changer un peu

23 novembre 2014 – De Charlotte à Samiya

3 novembre 2011 – Petite énigme littéraire

2 mars 2011 – Journée lunaire ou journée incendiaire