RSS 2.0 twitter facebook
Vous êtes ici : Accueil » KKKultur » Arts frontaliers » Jonas Mekas

Jonas Mekas

D 2 décembre 2006     H 11:57     A Martin Rass     C 0 messages


agrandir

J’avais nulle part où aller, est le titre de son autobiographie, parue en 2004 en français chez P.O.L. (seulement) 15 ans après la version originale - No place to go).
Ces petits films-bijoux sont disponibles sur son site, voici un petit extrait, clone entre Elvis et Mozart, hommage prémonitoire au 250e anniversaire du compositeur autrichien.

Elvis and Mozart

Je ne faisais aucun cas de ma propre existence, de mon passé, de mes racines et de mes ancêtres. J’éprouvais un total désintérêt pour la vie de tous les jours, pour mon entoruage immédiat. Je n’ai par exemple aucun souvenir de ce que nous mangions jusqu’à mes vingt ans. Je me rappelle seullement que ma mère me houspillait toujours : "Mange donc, pose ce livre. Tout le temps le nez dans un livre. Tu ne mange jamais rien." Quand quelqu’un me demande, aujourd’hui, ce que mangent les Lituaniens, je réponds que je n’en sais rien.

Jonas Mekas, J’avais nulle part où aller, P.O.L, 2004.

Et pour finir sa façon de fêter le centenaire du cinéma :

Le cinéma n’a pas 100 ans

Dans la même rubrique

15 mars – Diamanda Galás

15 mars – Proust - A la recherche du temps perdu - pour changer un peu

23 novembre 2014 – De Charlotte à Samiya

21 mars 2012 – Valie Export : Adversaires invisibles

3 novembre 2011 – Petite énigme littéraire